Vous êtes ici : Accueil > Présentation > La MLDS > Représentation théâtrale
Publié : 26 juin 2012

Représentation théâtrale

Après leur belle représentation lors de la journée « Portes Ouvertes » du 02 juin 2012, les élèves de la MGI ont recommencé mercredi 13, lors de la présentation finale des projets retenus par le jury du concours organisé par la Région sur le thème de la lutte contre les discriminations. Ils ont brillamment représenté le collège, manquant de très peu le premier prix tellement il était difficile, pour le jury, de discriminer les projets sélectionnés. Nouvellement arrivés en France, la participation de ces élèves avec une pièce de théâtre en français mérite encouragements et compliments.

La pièce a pour thème des discriminations, des personnes étant rejetées pour des raisons de couleur de peau et d’appartenance confessionnelle. L’action se joue dans un restaurant dont le directeur refuse d’accepter, comme clients et salariés, des personnes de couleur dont une jeune femme voilée. Suite à des plaintes auprès des autorités, son établissement est fermé, causant l’arrêt de son activité et privant de ses revenus son employée qui se trouve désemparée, ahurie et stupéfaite de l’attitude de son employeur. Un drame. Et, comble de l’ironie pour lui, ce dernier se voit rendre la monnaie de sa pièce, subissant lui-même le racisme, sa petite-fille, fruit d’une union mixte, étant à son tour discriminée. « Arroseur arrosé ». Un effet de miroir.

En trois étapes le préjugé est montré du doigt, livré aux regards, confronté à la loi, à la réalité et au bon sens : manifestation et identification du racisme et de ses effets ; confrontation et sensibilisation à la loi ; moralité de l’histoire, jugement et condamnation du racisme. Exclusion exclue.

Bien jouée, la pièce captive les regards, retient les attentions et suscite de l’émotion, notamment chez les élèves, les enseignants et les assistants d’éducation du collège présents ce jour-là. Ravi, le public manifeste sa satisfaction et son contentement : applaudissements fournis, sourires bienveillants, félicitations et encouragements à des élèves enthousiasmés par leur prestation. Joli « coup de théâtre ».
Le propre de la comédie est de faire une représentation ironique de la vie en société. Une distance favorisant une prise de conscience des problèmes. Littéralement, discriminer signifie différencier, distinguer : classer les êtres et les objets dans des catégories facilite la compréhension de la réalité. On « discrimine » tous les jours : on choisit telle ou telle couleur, on préfère tel ou tel mets, on se met en compagnie de telle ou telle personne. En fait, le problème se pose lorsque des idéologies intolérantes s’en mêlent, prétextant la différence pour inciter, sans discernement, à l’exclusion de l’Autre, celui qui est vu comme différent, en lui assignant une identité négative.
En mettant en scène des travers de la vie en société, la comédie a des vertus salutaires, surtout lorsqu’il s’agit, comme dans la pièce, du contexte professionnel où les effets de la discrimination sont incommensurables, l’emploi étant pour chacun la garantie d’une vie digne et d’une bonne insertion sociale. Dignité humaine. Faire ainsi coexister des identités diverses dans les dialogues est en lui-même un plaidoyer contre les discriminations.

En créant des situations d’échanges en français, la pièce a aussi un enjeu pédagogique, le théâtre, simulacre de la réalité, étant propice à l’expression et à la communication. Mises en scènes d’interactions sociales, d’identités en contacts, apprentissage de l’altérité, du rapport à l’Autre et du vivre-ensemble. Les élèves de la MGI continuent leur cheminement vers l’intégration en améliorant leur pratique du français.

Félicitations, merci à eux et bravo de leur représentation du collège.

Aziz EL MOUFHIM