Vous êtes ici : Accueil > Présentation > La vie scolaire > La permanence selon Aziz
Publié : 18 mai 2012

La permanence selon Aziz

« Aziz, t’ouvre la perm ? » … quand les élèves s’élèvent.

En cette veille des vacances de printemps 2012, des élèves viennent, comme à leur habitude, s’installer dans la salle dédiée à l’étude. Ceux qui, parmi eux, la fréquentent régulièrement, me posent tous les jours la question : « Aziz, t’ouvre la perm ? ». Ayant lieu entre 12h et 14h, l’étude est un espace où ils viennent travailler, faire leurs devoirs, solliciter une aide, un conseil, ou laisser libre cours à une activité créative, certains dessinant, d’autres écrivant des récits, etc. Espace qui, tel un radeau, permet à ceux qui le souhaitent de naviguer en bénéficiant d’un aiguillage, et de remettre à flot celui qui chavire, de l’aider à reprendre pied.

La « perm » n’est pas synonyme de permissivité, elle permet aux élèves de faire leurs exercices avant de retourner en classe. C’est un espace éducatif où s’apprennent des règles de socialisation, où s’acquièrent des repères et des connaissances. C’est un endroit où l’on peut accéder aux livres, consolider son savoir et son savoir-faire. Il s’agit, dans cet espace collectif, de remédier au besoin de chacun.
Les attentes se manifestent de différentes façons. Certains s’acquittent de leurs devoirs à la hâte, d’autres, plus patients, prennent leur temps, d’autres encore sont absorbés par une lecture, une évasion au fil d’une histoire attisant leur curiosité, fascinant leur imagination. Certains autres travaillent en groupe, fructifiant leurs travaux, pendant que d’autres dessinent. Les uns et les autres posent des questions, demandent une aide lorsque, en raison des exigences scolaires, des besoins s’en ressentent. Parfois même, des élèves viennent, agités par un conflit, dans un moment relationnel tendu, réclamer une médiation, apaiser une inquiétude, atténuer une émotion.
Puis, en « perm », des talents se manifestent, s’expriment et se forment. L’idée d’un concours d’écriture naît. Des élèves de 6ème, dans un esprit d’émulation, se prêtent au jeu et se mettent à écrire des récits. L’idée de mettre en place un atelier d’écriture voit le jour et se concrétise. Dans cet un espace de création littéraire, les élèves expriment leurs moyens, laissent libre court à leur imagination.
L’histoire de l’atelier évolue : les élèves de la 3ème qui y participent, prémices de talents, s’enthousiasment, s’impliquent, apprennent, pratiquent, créent, s’étonnent de leurs productions. Questionnements, interrogations, discussions. Des idées émergent, jaillissent, fusent, sont mises en mots, se structurent, atterrissent sur le papier et s’y cristallisent. Des écrits naissent selon diverses formes : récits, poésies, argumentations... Créativité, expression de talents, développement de l’imagination, construction personnelle, identitaire, amélioration des pratiques langagières, des méthodes, enrichissement des connaissances. Progression dans le savoir et le savoir-faire scolaires.

En « perm », à certains moments, en rapport avec les révisions, de petits débats ponctuels ont lieu. Contenus en français, en histoire, en éducation civique : évocation de l’apport de la Révolution Française, des valeurs républicaines, de la culture des Lumières, de la laïcité, de la citoyenneté, de la démocratie, une définition des droits et des devoirs, du civisme. L’élève est un citoyen en devenir.
D’autres fois, tel(le) ou tel(le) élève montre son savoir dans tel ou tel domaine. Savoir, savoir être, savoir-faire. Parfois, un(e) élève, même dans la cour, vient, avec fierté, annoncer une note ou mettre en valeur ses centres d’intérêt. Devenir, identité de soi, projet personnel, repères, orientation.

Travailler avec les élèves est un enseignement en lui-même ! Un élève qui tend la main pour prendre un livre est un acte éminemment déterminant quant à son devenir. Dans la vie, le savoir, lorsqu’on sait en profiter, permet à l’enfant de voler de ses propres ailes et, lorsqu’il est contraint d’atterrir, de pouvoir voler à nouveau.

Bravo aux élèves !

Aziz EL MOUFHIM

Assistant pédagogique