Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Des élèves du collège Alain visitent le lycée Colbert
Publié : 26 octobre 2012

Des élèves du collège Alain visitent le lycée Colbert

Partis du collège à 9h30, le 16 octobre 2012, des élèves de 4ème sont arrivés au lycée professionnel Jean-Baptiste Colbert vers 10h45 où ils étaient attendus pour une visite découverte. Apprenant à être, à faire et à devenir, ils ont pour perspective de découvrir une formation qui les aidera à concrétiser leur construction personnelle, à concevoir un métier en élaborant un projet.

Le lycée se situe à quelques centaines de mètres de la station du Métrobus Charles De Gaulle à Petit-Quevilly. Les élèves y ont été accueillis par le chef des travaux du lycée qui, dans une salle, a procédé à une projection montrant l’identité, les formations et les activités du lycée : plasturgie, fonderie, outillage, maintenance, etc. ; ainsi que les différents domaines où le plastique est utilisé dans la fabrication et dans la vie quotidienne. C’est une industrie très présente en Haute Normandie (fabrication, ouillage, maintenance) et qu’on trouve en téléphonie, dans les objets de loisirs, de l’automobile, de l’agriculture, etc.

A la fin de la projection, le chef des travaux a invité les élèves qui le souhaitent, filles et garçons, à suivre des stages dans l’établissement, en plasturgie ou en fonderie. Le lycée dispense des formations de bac Pro plastiques et composites, de technicien outilleur, en fonderie, en maintenance des Équipements Industriels, et des CAP en menuiserie : Menuisier Fabricant de Menuiserie, Mobilier et Agencement, et Menuisier Installateur.

Une visite aux différents ateliers a ensuite eu lieu. Dans l’atelier plasturgie, les élèves ont pu voir des machines qui servent dans différents processus de fabrication d’objets en plastique, y compris par recyclage en tenant compte l’environnement. Des objets qu’on utilise dans la vie quotidienne et dont les élèves ne soupçonnaient pas les modes et processus de fabrication jusque-là.

Ainsi, une machine sert au malaxage, au moulage et la fabrication d’objets. Sur une autre machine, des objets sont manipulés par un rebot (un bras) pendant leur mise en forme.

Plus loin, une autre machine sert à l’extension des tubes (diamètre, calibrage, mises en forme par le vide). Ce qui sert, par exemple, à fabriquer une poubelle en plastique dur.

Dans l’atelier chaudronnerie, les élèves ont vu des processus de fonderie et de traçage de gabarits, des soudures et de formation de plaques en fonte comme les plaques de cheminée.

Dans un autre atelier, les élèves ont vu des tissus qu’on fabrique en plastique et qu’on mélange avec de la résine pour constituer des objets solides comme, par exemple, un capot de moteur d’avion, des constituants de véhicules. Un modèle de voiture était dans l’atelier.
En fonderie, le métal est travaillé en fusion au moyen d’un moule en sable géré par ordinateur. On fabrique un sable chimique, plus léger, qui est mis dans une machine à malaxage pour mettre en forme le moule. Les moules de sable servent à faire couler le métal liquide pour fabriquer des pièces comme les plaques en fonte, les robinets, un moteur de voiture, des éléments de la boîte à vitesse, etc.

Enfin, les élèves ont vu l’atelier où sont réalisées les empreintes de moules.

La visite, qui s’est terminée vers 12h, a permis aux élèves de découvrir le « secret » de fabrication d’objets qui servent dans la vie quotidienne, des possibilités de formations professionnelles et de stages. Bref, ils ont un peu amélioré leur culture personnelle et découvert un devenir possible sur les plans scolaire et professionnel.

D’ailleurs, au collège, ils ont conçu et organisé une exposition d’objets récupérés au lycée.